CRIS EN POESIES ET CHANSONS...JUSTICE !!

 

 

ODE A YVAN COLONNA !

 

Ils veulent te tuer mon frère !

Ils veulent assassiner ton père !

Ils veulent que ton regard si droit

Soit aveuglé de désarroi !

Mais restes digne, fort et fier !

Conserves ton âme pure, mon frère !

Ils ne pourront jamais te voler

L'amour de ton Ile de Beauté !

 

Demain plus d'hospitalité

Pour ces chacals assoiffés

De pouvoir et de conquérance,

Ils trouveront porte blindée !

Tous nos visages seront fermés,

Ton beau sourire emprisonné,

Et le foulard de notre front

Sera transformé en bâillon !

 

Ils veulent te tuer mon frère !

Ils veulent assassiner ton père !

Ils veulent que ton regard si droit

Soit aveuglé de désarroi !

Mais restes digne, fort et fier !

Conserves ton âme pure, mon frère !

Ils ne pourront jamais te voler

L'amour de ton Ile de Beauté !

 

Ils pourront prendre du galon

Et gravir tous leurs échelons !

Ils n'arriveront jamais au sommet

De tes montagnes via ton Sentier !!!

Car ils ne connaîtront jamais

Le son des flûtes, le goût des baies,

Jamais ne seront dévoilés

Tout ton savoir et ses secrets !

 

Ils veulent te tuer mon frère !

Ils veulent assassiner ton père !

Ils veulent que ton regard si droit

Soit aveuglé de désarroi !

Mais restes digne, fort et fier !

Conserves ton âme pure, mon frère !

Ils ne pourront jamais te voler

L'amour de ton Ile de Beauté !

 

Ils veulent tous nous tuer mon frère !

Ils veulent assassiner nos pères !

Ils veulent que nos regards si droits

Soient aveuglés de désarroi !

Mais restons dignes, forts et fiers !

Conservons nos âmes pures, mes frères !

Ils ne pourront jamais nous voler

L'amour de l'Ile de Beauté !

 

 

Auteur : Christina Bianca Troncia (en ce Vendredi 27 Mars 2009, jour où un innocent, Yvan Colonna, a été jugé coupable d'un meurtre à l'issue d'un procès en appel dont le déroulement s'est effectué sans respect des Droits de l'Homme,sans respect de la Présomption d'innocence, sans tenir compte des éléments à décharge, notamment des divers témoignages qui attestaient qu'Yvan Colonna n'était pas sur les lieux du crime ce fameux jour, en méprisant les témoins qui étaient sur les lieux du crime et qui ont décrit le portrait du tireur et qui confirmaient que ce portrait ne correspondait pas du tout à celui d'Yvan Colonna, en méprisant le résultat des analyses balistiques qui prouvaient qu'Yvan Colonna ne pouvait être le tireur, en refusant une reconstitution des faits, de la part des Magistrats et des avocats de la Partie Civile ! )

 

 

http://www.yvan-colonna.com

 

 

 

...........................................

 

 

JUSTICE, MON AMOUR !

 

 

Refrain I :

 

Je n'ai pas eu la « Toge »

Alors, je patauge

Dans la vase,

C'est l'extase !

 

 

Couplet I :

Malgré mes ecchimoses

C'était l'osmose !

Mais j'ai eu l'over-dose

D'être ta chose !

Alors, je suis partie,

Me suis enfuie !

Je te croyais puni,

Tu n'étais que ravi !

 

 

Couplet II :

Se rendre,

Même sans comprendre,

Le plus sage,

Est de tourner la page !

Quelle solution ?

Chercher un diapason

Avec un autre maton ?!!!

Se trouver un maçon ?

 

 

Refrain II :

Les uns jugent,

Les autres purgent !

Les victimes survivent,

Leur vie s'élime....

 

 

Couplet III :

Comment se reconstruire,

Penser à l'avenir ?

Avancer, devancer...

Quand on ne sait pas ramer ?

Une main tendue

Qu'on agrippe, éperdue,

Si c'est une prothèse,

J'en ferai ma thèse !

 

 

Refrain I :

Je n'ai pas eu la « Toge »

Alors, je patauge

Dans la vase,

C'est l'extase !

 

 

Couplet IV :

Y'en a qui diront

Que j'étais maso,

Que j'aimais ça,

Alors, là !!!

J'aurai tout entendu,

Et j'en suis revenue !

J'en ai fait le tour

De l'amour !

 

 

Refrain III : Les uns jugent,Les autres purgent,Les victimes surviventEt moi....je fais des rimes !!!

 

Auteur : Christina Bianca TRONCIA ( 2003)

 

Femmes battues, maltraitées physiquement et/ou moralement, n'hésitez pas à demander aide et conseils en appelant le...3919 !!!

 

 

..........................................................

 

HOMMAGE A MARIE TRINTIGNANT

 

Je le sais ! Je ne me ferai pas que des ami(e)s en réagissant ainsi mais je suis désolée, je ne peux oublier Marie Trintignan comme je ne peux oublier ces milliers de femmes qui sont, soit déjà mortes sous les coups de leur compagnon, père, frère, etc. (que je ne considère plus comme des hommes mais comme des monstres !!!), soit non encore libérées de leurs bourreaux, soit détruites moralement et qui ont tant de mal à se reconstruire !!!

Bertrand Cantat revient sur scène et fait un triomphe ?!!! Et Marie ? Où est-elle ? N'avait-elle pas droit, elle aussi, à une vie de triomphe, à un parcours de vedette ? Elle était si jeune et si belle !!! Et sa maman ? Dans quel étât se retrouve t-elle ? Que croyez-vous que cela enclenchera chez elle de voir ce violent sur scène ? Qui pense à elles ?

 

Si je restais muette...je ne pourrai plus me regarder dans un miroir sans avoir honte...

 

Alors...voici :

 

Hommage à Marie Trintignant ...

 

 

Ce Cantat qui revient...

L'air de rien...

De rien d'autre...

Que rien !!!

Même si rien est quelque chose...

Un rien n'est que vaurien...

Qui ne vaut absolument... rien !!!

 

"Au nom de toutes les roses...

Qu'on a piétiné...

Moi j'ose...

Te crâcher mon mépris...

Je n'oublierai jamais Marie !!!

 

Elle était si fraîche et si sincère...

Si jeune et si belle... et ma prière

Est que tu souffres...

Que tu patauges dans le souffre...

Que cauchemards soient dans tes nuits !!!"

 

En tant que mère...

C'est pour mes filles...

Que je ne cesse de frémir...

Et mon flambeau hissé bien haut...

Je ne peux que crier ma colère !!!

 

"Quels avocats pour ta défense ?!!!

De sales gamins déjà en transe...

Qui ne comprennent pas que tes pas...

Ne sont pas guides d'intelligence !!!"

 

Je veux ici en avertir...

Toute jeune femme qui, en aveugle...

Ferait confiance au Noir Désir...

Faisant mine de repentir !!!

 

Car tout homme si beau qu'il soit...

Promettant rêves ou draps de soie...

Ayant réactions en violences...

A des gestes et à des propos...

Est un animal fauve en puissance...

Et ce, depuis sa naissance !!!

 

Aucun pardon ! C'est impossible !

Il pourra jurer sur la Bible...

Aucune confiance...

Si d'avance...

Il lève ses yeux...

Suppliant Dieu...

De vivre en toute quiétude...

Implorant la mansuétude !!!

 

A nous, pauvres hères en errance

Ne connaissant que la souffrance...

Il ose se présenter en frère...

Se proclamer notre émissaire !!!

 

"Saches que toujours, même si dans l'ombre...

Te suivront des âmes en pénombre...

Qui rappelleront à ta conscience...

Tout l'incongru de ta...pseudo science !"

 

 

 

 

J'avais écrit, sur le coup de la colère, cette poésie, dès lors que j'avais appris que Bertrand Cantat, chanteur de Noir Désir, avait été relâché et était remonté sur scène, reprenant ses activités musicales, alors que Marie Trintignant, cette jeune femme pleine de talent qu'il avait assassiné en la battant, n'était plus et ne pourrait jamais plus, vivre ses rêves et nous faire rêver !

 

Je suis aujourd'hui, si choquée et si peinée par ce dont j'avais été informée :

 

la première femme de ce violent venait de se suicider alors que celui-ci dormait paisiblement dans leur lit de premières noces !

 

Cette femme a dû également tant souffrir de cet amour qui la tenaillait à l'égard de ce pseudo-homme !!!

 

Je ne peux que lui rendre hommage également :

 

Une autre femme de qualité nous a quitté, victime peut-être pas de violences physiques mais de l'amour qu'elle portait à ce malade violent, l'ayant porté à lui pardonner, à passer au-dessus du crime qu'il avait commis !!! J'ai une pensée très forte de compassion pour ses enfants !!!

 

 

Une société qui ne sait protéger et respecter les victimes de violence est une société qui doit avoir honte, qui se manque de respect à elle-même !!! Cette société (et ses dirigeants !!!) se doit de pallier à ses erreurs et de faire en sorte que tous les membres qui la constituent puissent y évoluer et se construire en toute sécurité !!!

 

J'ose tant espérer que Marie ne soit pas morte pour rien et que Kristina ne se soit pas suicidée pour rien !

 

J'ose espérer que Kristina ne sera pas jugée pour avoir aidé et soutenu ce violent, et que l'on prenne conscience qu'elle a été une victime également au travers de cet amour qu'elle lui portait !!!

....................................................................................................................................................................

 

Vous pourrez retrouver les textes et les photos publiés sur ce site et beaucoup d'autres dans son premier recueil "FARFALLONADES", dans son second recueil "FARFALLONADES IMAGEES",dans son troisième recueil "LARMES EVAPOREES", dans son quatrième recueil "LES PENSEES D'UNE MOUFLONE", et dans son tout dernier recueil "NATURE D'ELLE", ainsi que dans son livre photos "MON KALEIDOSCOPE DE PHOTOS D'ART"

 

 

 

MESSAGE DE l'ARTISTE...

 

Page suivante...POESIES/CHANSONS SUR LA NATURE...

 

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

Message