LES PENSEES II-CHRISTINA BIANCA TRONCIA

 

 

 

 

 

LA SOLITUDE...

 

 

Un jour ou l'autre...les autres vous font souffrir...

 

Que ce soit consciemment ou inconsciemment...ils vous font du mal !

 

Qu'ils soient une rencontre de hasard,

des "ami(e)s", des "amours", des membres de la famille, des relations professionnelles,

des copains/copines...

elles/ils vous font du mal !

 

Et...

 

Dès lors que vous avez un parcours de vie,

depuis votre naissance, parsemé de toutes ces souffrances...

 

alors...

 

Votre instinct vous dicte de ne plus cumuler !!!

 

Car vous êtes humain(e) avant tout

et que les fardeaux deviendraient vite trop lourds à porter et vous écraseraient,

vous empêchant ainsi d'avancer...

 

Il vous dicte de prendre de la distance dès lors qu'il y a une souffrance supplémentaire qui s'annonce !!!

 

Certes, on se retrouve ainsi bien seul(e) mais...

 

la solitude est une compagne qui ne vous trahira jamais !!!

 

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

 

 

...............................................................................................................................................................

 

 

 

LE PAPILLON

 

Est-ce qu'un papillon pense...

se creuse la cervelle

et...

volète de fleurs en fleurs,

de calices en calices

afin de juguler son angoisse ?

Ou...

est-ce qu'un papillon n'est juste qu'un éphémère...

héméride coloré

voletant deci-delà pour le plaisir de nos yeux...

juste le temps d'un instant ?

Dans le deuxième cas, il est systématiquement, instinctivement apprécié, aimé !

On pourrait dire alors qu'il a bien de la chance...

sa vie est courte mais il n'a point besoin de déployer d'efforts !

Dans le deuxième cas...

après avoir apprécié l'apparence...

soit on tente de l'attrapper pour se l'accaparer...

et ainsi on abîme ses ailes, on efface ses couleurs à jamais...

soit on détourne la tête...

Bien trop compliquée...

la question...

du PAPILLON !!!

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

..............................................................................................................................................................

 

 

 

IL Y A DES ETRES...

 

Il y a des êtres...

Il y a des êtres qui ne peuvent lire, entendre...la tristesse des mots...les pleurs dans les rires...

Il y a des êtres qui ne peuvent écouter la voix de la noire expérience...

Il y a des êtres qui ne veulent s'orienter que vers les sourires même s'ils sont factices...

Ils aiment les masques !

Il y a des êtres qui ne savent écouter le chant de la pluie...

Ils n'aiment être mouillés...

Il y a des êtres qui ne savent pas tendre leur main et offrir la douceur d'une caresse...

Ils n'aiment pas les larmes !

Il y a des êtres qui ne veulent que la chaleur des rayons du soleil...

Ils ne savent pas que ceux-ci peuvent les brûler !

Il y a des êtres qui ne savent pas...

Il y a des êtres qui ne veulent pas...

Il y a des êtres qui ne peuvent...

Eclairer de l'intérieur...un être qui s'éteint...

Peut-être que leur propre flamme est elle-même en veilleuse ?!!!

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

.................................................................................................................................................................

 

 

LES MALHEUREUX...

 

"Etre toujours à l'écoute des malheureux qui DECIDENT de vous raconter leur malheur passé ou présent !

Ces gens-là, que l'on trouve souvent bien ennuyeux,

sont une mine de "tuyaux de résistance" au malheur

et peuvent vous apporter, si vous avez été bien à l'écoute,

des solutions aux problèmes que vous pourriez rencontrer !

Ces gens-là, lorsqu'ils vous racontent leurs récits,

ont fait le choix d'oublier leur dignité, leur orgueil, leur souffrance également

(bien difficile de tout faire remonter à la surface),

pour vous faire ce cadeau !

Pour eux...le malheur subi même si confronté, combattu et dépassé...

c'est du temps de vie perdu à jamais,

et leur seul but n'est pas seulement de s'épancher par besoin d'aide,

mais de vous aider vous-même, à être mieux, à ne pas perdre le vôtre...

temps de vie si précieux !"

 

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

 

 

 

 

.....................................................................................................................................................

 

 

LES PASSANTS...

 

 

Dans mon parcours de vie...

j'ai eu plein de cailloux sur mes sentiers qui ont freiné ma course...

et il est trop tard...

Faire demi-tour est impossible...

Mais ce qui rend ma nostalgie, dûe à tant de remords de n'avoir point pû...

moins difficile à supporter...

est que sur ce parcours de vie,

j'ai croisé quelques passants savants...

passant...

me frôlant...

qui m'ont entrouvert quelque peu leur mémoire

et j'ai pù y entrevoir...

découvrir...

quelques merveilles telles que Omar Khayâm !!!

Même s'ils n'ont fait que passer...

indifférents à ma tristesse...

je remercie ces êtres qui m'ont révélé

un rai de lumière m'éclairant à peine, certes,

mais ce fût suffisant

pour me permettre de continuer d'avancer !

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

..............................................................................................................................................................

 

LES AMES SOEURS

 

Dans l'Univers, il existe des étoiles similaires !

Chose étrange mais constatée !

Comme dans une course à relais au cours de laquelle les participants se passent le baton

espérant que l'autre aura des performances encore plus pointues,

jusqu'au dernier qui parviendra à l'arrivée,

les âmes (soeurs ?) se suivent, de plus en plus performantes, reprenant une idée, une bataille, un objectif,

une création, une écriture, une architecture (ainsi la Sagrada Familia à Barcelone) jusqu'au but final !

 

On ne se reconnait pas forcément sur le chemin terrestre,

quelquefois, il peut s'agir d'une rencontre avec un être qui est déjà dans l'au-delà,

mais un jour...ON SAIT...

 

Cela nous donne du courage, une nouvelle raison de vivre, d'espérer,

pour quelques-un(e)s, cela redonne une confiance en soi

et en ce que l'on a été, ce que l'on est encore...

 

Tout est un "8" dans ce monde universel, rien ne se termine jamais !

Dès lors que l'on est engagé dans le circuit, on devrait ne plus avoir peur et vivre l'instant,

continuer de penser, de créer...

avec la certitude que même si l'oeuvre est inachevée,

elle sera reprise en mains par le suivant !

 

Il faut par contre avoir l'âme partageuse, ceci est primordial !

 

Cela s'appelle l'apprentissage de l'humilité !!!

 

Christina Bianca Troncia (2010)

 

 

 

.............................................................................................................................................................

 

EN PLEINE TEMPETE !!!

 

 

Quand le navire tangue en pleine mer, sous une forte tempête, il n'y a qu'une seule chose à faire :

se coucher à plat ventre sur sa banette et se laisser bercer pas les roulis !

Et si le bateau coule...hé bien...tant pis !

Se dire que ce n'est pas de votre faute mais de celle du commandant

qui n'a pas sû mener le navire et ses passagers sains et sauf au port !

Huuummm !

Si c'était si simple !!!

Le commandant est un humain comme les autres et donc, pas à l'abri ni d'erreurs ni de failles ;

se remettre en confiance totale entre ses mains...ce n'est vraiment pas raisonnable !

Alors ?

Alors...on peut regarder la météo avant d'embarquer et faire le choix de reporter son voyage !

On peut s'arnacher de bouées mais elles peuvent crever !

On peut aussi apprendre à nager avant même de prendre la mer !

Mais hélas...même si on sait nager et même boudiné...

si la tempête est telle que le navire n'est plus pour elle qu'un fêtu de paille...

Nous n'y pouvons rien...

Nous sommes totalement impuissants...

C'est ainsi que va la vie...

Se croire invincible serait notre seule erreur !!!

L'orgueil est un très très vilain défaut !!! ;-)

 

Christina Bianca Troncia (Septembre 2012)

 

 

 

 

...................................................................................................................................................

 

 

L'EXPERIENCE

 

Chacun est fort de ses difficiles expériences et ne peut puiser sa force de l'expérience des autres...

Toutefois, dès lors qu'on a vécu de multiples dures expériences...

on est plus à même de s'en approcher, de la comprendre, d'en établir une analyse...

Et dans cette analyse établie, sacrifiant le temps de vie qu'il nous reste, devenu si précieux...

les autres peuvent y puiser des indices de prévention !

Liberté à chacun...

D'en soutirer ce qui lui convient...

Pour peut-être mieux vivre ses propres expériences !

 

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

 

 

 

 

 

.............................................................................

 

 

 

"Le temps passe...lace...las...Lasse je suis...lasse...me suis !"

 

Une mère cane...de guerre lasse...lace...et mène ses combats...pour tenter de mettre ses canetons à l'abri...leur apprendre à se frayer un chemin...leur apprendre à trouver un bâton...pour s'appuyer les jours de lass...itude...leur apprendre à ne pas déborder d'un chemin choisi...leur apprendre à choisir...leur apprendre à lacer leurs palmes...

 

Tout est calme, tranquille...les eaux du lac sont sans mouvements... et...elle nage, sereine...pensant au futur de ses rejetons qui suivent derrière ou à ses côtés...

 

Puis une vague survint et...de guerre lasse...toujours...elle apprend à ses oisillons à nager...et à surmonter les vagues...sans couler...

 

Elle leur montre l'exemple...

 

Elle tente d'être parfaite, elle-même, afin qu'ils aient dans leurs souvenirs des méthodes, des tactiques...des stratégies pour vaincre les batailles...pour ne pas se laisser happer par les asticots d'éphémères qui bien souvent sont pendus à un petit hameçon accroché à un fil invisible...

 

Elle le sait, elle, ce qu'un hameçon peut causer comme blessures sur son bec meurtri...

 

La vague passe...et lasse...la mère cane, mais quand même sereine...elle est parvenue à sauver ses petits qui ont bien grandi depuis...en trouvant un ruisseau qui les a menés vers une nouvelle étendue...

 

Et soudain !

 

En voilà un qui quitte ce nouveau plan d'eau et se sauve sur ses petites pattes...et disparait presque aux yeux de la maman cane !

 

Il est parti loin...très loin !

 

Elle se dit...lasse et lacérée...que son deuxième est là...et qu'il faut continuer...de guerre lasse...à lui montrer...l'exemple...et les dangers éventuels des chemins pris à la va-vite...elle lui apprend donc...à choisir...en ouvrant bien les yeux...et le bec...pour hurler à plein poumons "coin ! Coin !" dès lors qu'elle verra un petit asticot bien appétissant se tortiller sous ses yeux...

 

"Gare à l'hameçon !", lui dit-elle ?

 

Mais il n'écouta rien et...prit également un chemin, courrant sur ses petites pattes...

 

Il est déjà bien loin !

 

La maman cane, alors...lasse mais sereine...se décida alors à lacer ses palmes et à nager fièrement au milieu d'un étang !

 

Certes, ses rejetons sont loin mais elle reste sereine...car de guerre lasse...

 

Elle sait qu'ils ont en eux toutes les leçons et l'exemple qu'elle leur a donné !

 

Elle attend...un signe, un appel...

Elle est seule et elle sait...

Que...

"Le temps passe...lace...las...Lasse je suis...lasse...me suis !"

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

Bibliographie en ligne sur :

http://www.lulu.com/spotlight/christinabiancatroncia

 

 

 

 

 

MESSAGE DE l'ARTISTE... LES PENSEES III :LES PENSEES III de CHRISTINA B TRONCIA


Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

Message