LES PENSEES de CHRISTINA BIANCA TRONCIA

 

A quand un fracas...qui briserait tout cela !!!

 

Je déteste

les immobilisations forcées...

les assignements à résidence...

les stagnations obligées, faute de moyens...

les trépignements, les pédalages sur place et dans la semoule...

les barrières soudées autour d'un être...

les clotures autour d'une âme artistique !!!

Je voudrais être un laser psychique pour abattre tous ces murs visibles et invisibles...

bien plus hauts et puissants que le Mur de Berlin...

construits et fortifiés par les "gensses bien pensants" !!!

 

 

Christina Bianca Troncia (2012)

 

 

....................................................

 

 

 

LE LIVRE...

 

Un livre est un livre...

Chacun a son livre et le nombre de pages peut être différent pour les uns et pour les autres !

Mais ! Un livre est un livre...

et comme tous les livres, certains peuvent vous en arracher une ou plusieurs pages

et là...

votre histoire perd tout son sens s'il en manque quelques épisodes !

Certes, ils peuvent être réécrits ou réinventés

mais il faudrait alors le rééditer, ce livre,

et il ne s'agira, de toutes façons, jamais de ton livre original,

car le long fleuve du temps continue de courir ;

une histoire qui aurait pû être vécue à vingt ans ne peut être vécue à 40 !

Rien ne pourra jamais remplacer la première édition, même pas la mémoire de l'auteur !

 

Christina Bianca Troncia (2011 )

 

.................................................

L'ATTENTE...

 

Qu'attends-tu ?

Qu'attends-tu des autres ?

Qu'attends-tu de l'autre ?

Qu'attendrais-tu...de moi ?

Non ! Ne réponds pas !

Je n'aimerais ta réponse !

Et de la deviner...me fais déjà frémir !

Ecouter tes silences...c'est déjà beaucoup !

Tes larmes, je les devine...elles se mêlent aux miennes !

Et c'est dans un soupir...

Que l'espérance est vaine !!!

Un clap !

On peut tourner !!!

La page...

Un clap !

On peut fermer...

Le livre est...délivré !

 

 

 

 

Christina Bianca Troncia (2011)

 

...........................................

 

 

 

 

LA CARPE !

(Dialogue entre une mère et sa fille !)

 

 

"Il y a des jours...

où j'ai vraiment l'impression d'être une carpe...

que l'on a sorti de son étang

et que l'on a voulu garder de force dans un bocal à l'eau limpide à force de clarifiants,

qui a voulu en sortir à force de coups de nageoires désespérés,

et qui reste là...

manquant d'oxygène...

sur une table de cuisine recouverte d'une vieille toile cirée, usée aux quatre coins,

sur laquelle traînent encore quelques miettes du dernier repas qu'ont ingurgité ses bourreaux...

devant ses yeux effarés,

avant de quitter définitivement leur cabane délabrée !!!"

(auteur : Christina Bianca Troncia)

 

"Mais c'est sans compter l'hirondelle du printemps

qui te rend visite par la fenêtre

et la souris dégourdie

qui te tient parfois compagnie... ;)"

(auteur : Carina Col Rizani)

 

"Oui...

mais...

l'hirondelle est allée faire son propre Printemps

et la souris dégourdie gambade à travers champs !

Et la carpe...

toujours aussi muette...

ne peux communiquer que par bulles d'oxygène

à la surface de son liquide amniotique...

Alors...."

(auteur : Christina Bianca Troncia)

 

 

..................................................................................................................................................................

 

 

LES MOUFLONES SONT EN VOIE D'EXTINCTION

 

 

Les mouflones sont bien seules...Qui s'en préoccupe ?

Elles combattent seules pour survivre...pour trouver pittance...

Les seuls visiteurs sont les chasseurs et les incendiaires...

Qui s'en soucie ?

Elles accouchent et élèvent leur progéniture...sans l'aide de personne !

Elles sont en voie d'extinction...dans l'indifférence générale !

 

Christina Bianca Troncia (2011)

 

 

 

...................................

 

 

LE CARNAVAL

 

 

Au travail, il y a besoin de porter un masque souriant parce que sinon soit ils te jettent soit ils t'assassinent !

 

Avec les ami(e)s, il y a besoin de porter un masque souriant parce que sinon ils te fuient (eux aussi doivent oublier qu'ils sont tristes !) !

 

Avec les enfants, il y a besoin de porter un masque souriant parce que sinon ils perdraient l'espérance !

 

Avec l'amoureux, il y a besoin d'enlever le masque parce que les mensonges ne devraient pas exister dans une histoire d'amour, pourtant il fuira parce qu'il te trouvera trop ennuyeuse !

 

Sommes-nous tous au Carnaval ?

 

Christina Bianca Troncia (2009)

 

.............................

 

 

PROMESSES

 

 

Je me fais la promesse de :

 

- ne plus considérer comme des enfants les personnes les plus jeunes,

 

- ne plus considérer comme vieux/vieilles les personnes les plus âgées (la jeunesse étant un état d'esprit selon moi),

 

- ne plus considérer que systématiquement beau/belle rime avec intelligence et le contraire,

 

- ne plus considérer qu'une personne qui sourit n'a pas de problèmes,

 

- ne plus considérer qu'une personne qui pleure est la plus malheureuse,

 

- etc. (j'en rajouterai au fur et à mesure que cela me viendra à l'esprit !)

 

Je me garderai toujours de tenter de démonter le rêve de toute personne quelle qu'elle soit !

 

Pendant que la personne avance dans son rêve, elle est heureuse, même si on estime qu'elle avance dans l'utopie !

Donc, dès lors qu'elle est heureuse, elle ne peut être ni une charge pour quiquonque ni une malheureuse qui fait du mal aux autres !

 

Et de plus, il arrive bien souvent qu'un rêve se réalise !

 

Même si cela demeure rare, n'est-ce pas l'espoir de tout être humain ?

 

Christina Bianca Troncia (2011)

 

 

.................................................

 

 

 

 

 

JE N'AI PAS EU DE FEES NI DE MAGICIENS PENCHES SUR MON BERCEAU MAIS...

 

C'est exactement ça : le sort qui s'acharne sur les décharnés !!!

 

 

Je n'ai pas dû avoir la bonne fée marraine au dessus du berceau, elle devait être occupée par les minauderies d'un(e) autre dans un des berceaux voisins !

 

 

Et c'est pour ça qu'on se pense moins intéressant(e) que tout autre, moins brillant(e) qu'une autre étoile, moins...moins... et qu'on attend trop que les autres nous remarquent !

 

 

Mais quand on en observe beaucoup autour de nous, on se dit mais ! Pourquoi ? qu'ont-ils de plus que nous finalement ? qu'ont-ils fait de plus ?

 

 

Ben...on s'aperçoit vite qu'ils font ce qu'ils peuvent également, surtout une fois que la bonne fée ou le bon magicien leur a laché la main !

Alors ?

 

Alors...il ne reste plus qu'à ne plus être aussi exigeant avec soi-même, accepter la mauvaise fortune du faux départ et...avancer sans regarder ni en arrière ni sur les côtés !

 

 

On a en soi des capacités, des compétences et surtout on a acquis une persévérance que n'ont pas pu acquérir les plus chanceux !!!

 

 

C'est pour ça que j'ai décidé d'oublier mon âge, mon passé, les cons...et que j'ai décidé (ne serait-ce que pour montrer l'exemple et donner du courage, du peps à ceux qui n'en ont plus !) de replonger dans la musique (ou du moins de m'atteler et de préparer ce projet qui n'aboutira peut-être jamais !) !

 

 

Je n'ai peut-être plus suffisamment de temps mais ce que je ne pensais pas atteindre hier, est déjà là devant moi, concrêt (mes 12 textes et mélodies greffées, créées par moi toute seule comme une grande, enregistré dans la boite !!!

 

 

Si je ne trouve pas de musicos, j'aurai au moins passé mon temps à créer et à rêver !

 

 

Peu de gens sont encore capables de rêver encore de nos jours !!!

Je leur aurai au moins montré la marche à suivre !!!

 

Christina Bianca Troncia (2011)

 

 

 

 

 

.....................

 

 

LE COEUR...SYMBOLE D'AMOUR ?

 

 

Descendez ! Descendez !!! Descendez profond...Tout au fond de vous !!!

Que voyez-vous là...dans le noir...parmi vos entrailles ? Que voyez-vous ?!!!

Une forme...toute visqueuse...on dirait du rouge...du sang...et ça bat « boum boum ! boum boum ! boum boum !

Vous la voyez cette forme ? Ca ressemble...mais oui ! Ca ressemble à un cœur !

Un cœur comme vous en mangez quelquefois !

Un cœur de volaille...un cœur de bœuf...un cœur d'agneau ?!!!

Et ça bat ! Et ça bat ! Et ça bat...et...c'est tout ! Ca bat !!! Et...c'est tout ?

Huuuummm ! Ca bat, ça bouge, juste parce qu'il est traversé par quelque chose qui le fait bouger !!!

Cette espèce de liquide noirâtre qui le traverse et qui lui fait dire qu'il est vivant !

Mais...est-il vivant ? Est-il si vivant que cela ?!!!

C'est un organe ! Juste un organe !!! Un morceau de bidoche...visqueuse...qui siège là, au fond du trou noir...parmi d'autres organes !!! Ca n'est donc qu'un organe de plus !

Alors...pourquoi lui donne t'on le nom de cœur ? Parce qu'il est placé là au milieu des autres organes ? Parce qu'il est au...cœur des autres organes et qu'il a cette couleur rouge qui le différencie des autres ?

Mais...le foie aussi est rouge ? Et ils sont tous les deux rouges parce que c'est le sang qui les transforme de cette couleur ! Donc...le cœur n'a pas plus d'importance que les autres organes !

Ben non ! Sauf qu'il semble vivant grâce au liquide qui le traverse et qui le fait battre et qui fait croire à celui qui a plongé au fond de son intérieur qu'il l'est...vivant !!!

Alors, que le cœur soit symbole d'amour, moi, ça me fait bien rire !!! Qui a inventé cette ineptie ? Qui a décrété que le cœur était amour ?!!!

Un cœur, c'est chaud mais ça peut être froid...très froid !!! Faites-le traverser par un liquide glacé, transparent et...il ne sera plus rouge mais blanc et...congelé !!! Il sera con et gelé à la fois !!!

 

Vous voyez ! Vous vivez ! Vous vous dites vivants et aimants ! Vous dites que vous avez un cœur !

Moi, je n'en suis pas convaincue !!!

Descendez au fond de vous et...regardez bien...observez votre organe situé au centre de vos autres organes ! Est-il rouge et vivant ou... est-il transparent et glacé ...?

 

Bien...ça y est ! Vous prenez conscience de ce que vous êtes !!!

Et...lorsque vous remonterez à la surface, posez-vous cette question : Je suis descendu au tréfonds de moi-même et...j'ai vu un organe que j'appelle cœur parce qu'on m'a appris que c'est ainsi qu'il s'appelait et j'ai vu qu'il était...rouge et vivant parce qu'il y avait un liquide rouge qui le traversait et qui le faisait paraitre vivant mais...je ne suis pas certain(ne) qu'il le soit parce que sans ce liquide rouge, il serait mort et froid et noir et...je ne l'aurai même pas vu d'ailleurs !!!

Ainsi...je suis descendue au tréfonds de moi-même et j'ai compris que mon cœur n'apparaissait vivant que grâce à mon sang qui le traversait !

Je dis mon sang mais...Ce liquide rouge qui est entré en moi...venant de mes géniteurs...provenant pour eux-mêmes de mes grands-parents qui eux même ont été traversé par le sang de leurs parents, etc. etc. jusqu'au plus lointain de mes ancêtres...n'est plus le mien puisque je l'ai transmis à mes enfants !

Et mon cœur dans tout ça ? Que devient mon cœur ? Et bien...il continue de battre et je sais que dès lors qu'il n'aura plus de sang pour continuer de battre alors...il sera mort !

 

En attendant...il est vivant ! Il est bien là, traversé par mon sang, battant comme un beau diable !!!

Vous l'entendez ? Il bat...sur un deux temps, quelquefois sur un trois temps, ça dépend...quelquefois même sur un quatre temps, voire même sur un cinq temps ! Et tant qu'il continuera de battre, cela voudra dire qu'il n'y a pas d'interruption de circulation de votre sang !

Le jour où la route que traverse mon sang...de mes géniteurs à moi-même et de moi-même à mes enfants...et bien...là...terminé...le cœur ne battra plus...Mon cœur ne battra plus et sera mort !

Ne coupez pas cette route qui va de vos ancêtres à vos parents et de vos parents à vous-même et de vous-même à vos enfants ! N'interrompez jamais cette circulation de cœur à cœur !

Ce sera la fin de votre cœur ! La fin de votre cœur aimant ! La fin de votre capacité d'amour !

Sans ce sang qui continue de circuler...on ne se souviendra même plus de votre cœur ! On ne se souviendra même plus de vous !

Et de cœur à cœur...Rappelez-vous toujours que vos enfants sont la continuité de cette circulation...de sang et que si vous coupez cette circulation avec vos enfants...Vos enfants eux-mêmes ne se souviendront plus de vous...vos petits-enfants également et ainsi...vous disparaitrez au fin fond de l'univers !

Le sang, c'est aussi notre culture...notre amour...nos pensées...notre savoir...nos larmes...nos sacrifices...notre patrimoine !

Ne laissez jamais personne barrer, interrompre la route, le chemin qu'a pris notre sang...de cœur à cœur !

Ne laissez jamais personne transpercer votre cœur !

Votre sang prendrait alors un cheminement dévié qui interromprait la juste circulation allant de votre cœur à celui de vos enfants !

Ce serait la fin de votre lignée !

La fin de votre ligne...de cœur !!!

 

 

Christina Bianca Troncia (2011)

 

Bibliographie en ligne sur :

http://www.lulu.com/spotlight/christinabiancatroncia

 

 

 

 

 

MESSAGE DE l'ARTISTE...

 

Page suivante : 1 POESIE/JOUR - CHRISTINA BIANCA TRONCIA

 

 

 

LES PENSEES II-CHRISTINA BIANCA TRONCIA

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires sont vérifiés avant publication.
Nom
Message Email
Pays
Ville

Email

Site web

Message